LE CONNARD GENTLEMAN : Rencontre avec l’Auteur

Dans ce premier article il s’agira de me présenter. TONY, CONNARD GENTLEMAN, 33 ans, célibataire, sorte de Bridget Jones avec une paire de couilles ou John Bridget si l’on s’amuse à masculiniser les mots.

gif-bridget-jones

Alors quand je panique, je nique pas et cela a tendance à me mettre en rogne. Plus sérieusement je vais essayer de partager avec vous des anecdotes modestes et en faire des histoires amusantes empruntée d’autodérision d’où le terme « ANECSTOIRES » utilisé lors de la création de mon profil.

Je n’ai pas toujours été célibataire et comme pratiquement l’ensemble des personnes qui vont me lire j’ai été en couple mais je n’ai jamais mépriser le fait d’être seul car j’ai toujours aimé mes périodes de célibat. À dire vrai je les préfère à la routine destructrice d’une vie à 2… Comme le disait si bien Renaud 1 FILLE DE PERDU C’EST 10 COPAINS QUI REVIENNENT

et c’est cette liberté que j’apprécie, le fait de pouvoir vaquer à tire d’ailes où bon me semble sans subir la pression d’une femelle casanière et qui me considère comme sa propriété. Je m’explique, j’aime être cet HOMME aspiré, attendu, convoité, demandé, désiré, libre, rêvé, souhaité, visé, cet HOMME qui plait à toutes les femmes sans exception, une sorte de SÉDUCTEUR ou éloquent dragueur qui par la verve de ses belles paroles s’astreint à résoudre l’équation de l’amour ! Pour tout vous dire, je me trouve éteint lorsque je suis en ménage et je troque très volontiers mon habit de parfait époux pour celui d’amant car ce que j’apprécie par dessus tout, plus que la relation sexuelle en elle même c’est cette adrénaline propre à la séduction.

C’est un peu comme si je jouais continuellement au CASINO, prêt à perdre le tout pour gagner. Voilà pourquoi j’ai besoin d’être aimé de tout le monde mais est ce qu’aimer tout le monde n’en reviendrait pas à la logique inverse de n’aimer personne donc je suis en quête de l’amour de moi même pour finalement trouver la perle rare qui me fera devenir transparent mais terriblement unique. Mais en attendant un signe du destin je continue à aller voir les PUTES et je vais m’employer à vous conter mes déboires « COPULATOIRES ».

couverture-premier-article
Je me suis mis à écrire pour raconter de façon romanesque mais surtout pour fuir le monde réel et en créer un autre pas forcément meilleur mais où je choisirai les mots pour exprimer mes souffrances.
Je préfère me moquer de moi même avant que les autres ne s’y emploient car ça fait beaucoup moins mal ! J’espère qu’à travers ces quelques phrases vous aurez perçu l’ampleur du personnage et que je vous aurai éclairer en jetant la lumière sur quelques aspects de ma PERSONNALITÉ accidentée, tortillée, bizarre, cabossée, trouble, tordue et tourmentée…

Des Commentaires?! Soutiens nous, Aide nous ou Partage nous ^^ !!!

Ou partage cet article sur tes réseaux préférés! Ci-dessous ! Merci poulet, c 'est grâce à toi que nous progressons! Pour info : on est aussi sur Youtube ici (déballage de sextoys) et il y a aussi M'sieur Jérémy (qui a besoin de ton aide ici)

Gentleman Connard
Suivez moi

Gentleman Connard

Gentleman célibataire, la trentaine qui partage son autodérision à travers des "anecstoires" sur ses périples à travers la quête de ses sentiments refoulés
Gentleman Connard
Suivez moi

Les derniers articles par Gentleman Connard (tout voir)

chroniques.gentlemanconnard@gmail.com'

Gentleman Connard

Gentleman célibataire, la trentaine qui partage son autodérision à travers des "anecstoires" sur ses périples à travers la quête de ses sentiments refoulés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *