Etes vous gastrosexuel ?

Bonjour, Je rejoins le groupe du club-des-branleurs pour parler essentiellement de cuisine. Mais peut-être pas que. En quinqua célibataire, j’étais confronté chaque jour au cruel dilemme de la bouffe. Pas de “qu’est ce qu’on mange ?” chez moi. C’était plutôt “y a quoi dans le frigo ?“. Mais ça c’était avant. Avant que je ne prenne le pouvoir dans ma cuisine, que je jette la bouffe toute faite et que je décide de cuisiner moi-même ce qui me fait envie. Et c’est cette expérience que je vais désormais partager avec vous…

Mais avant de se lancer dans notre première recette posons nous la question : “Etes vous gastrosexuel ?

Depuis le milieu des années 90, un nouveau type d’homme est apparu, le metrosexuel. Le terme inventé par le britannique Mark Simpson désignait des hommes urbains, soucieux de leur apparence, intéressés par la mode, la beauté, la déco et qui entretiennent leur condition physique. Mais les modes étant ce qu’elles sont, le metrosexuel a laissé sa place à l’übersexuel. La formule inventée par une publicitaire américaine désigne en fait un métrosexuel qui revendiquerait en plus sa virilité. Barbe de trois jours, pilosité apparente sous la chemise.

La volonté des hommes de soigner leur apparence étant en perpétuel mouvement et, nouvelles technologies oblige, voici maintenant l’ère des spornosexuels. On prend les même et on les retrouve en selfie sur les réseaux sociaux. Ils sont là pour se montrer, être désirés pour leur corps. Body-building, tatouages, huile sur le corps, on se fait beau, séduisant, attirant, on publie le tout en espérant avoir plein de like.

Alors vous allez me demandez « qu’est ce que ca vient faire dans une chronique culinaire ? » Deux choses, d’abord j’aime bien les digressions, ensuite, ce n’est que l’introduction au nouveau genre d’hommes qui nous intéresse : Le gastrosexuel. Vous ne l’aviez pas vu venir celui là.

Qu’est ce que le gastrosexuel ?

gastrosexuel-la-cuisine-pour-seduire

Le terme a été inventé par une marque alimentaire PurAsia qui a mené une enquête en Grande-Bretagne. Il désigne des hommes célibataires entre 25 et 45 ans, curieux, passionnés, séducteurs, voyageurs, travailleurs mais surtout qui adorent faire la cuisine.

L’étude montre que 70% des femmes travaillent aujourd’hui contre 50% dans les années 60. Du coup, les hommes passent 5 fois plus de temps maintenant derrière les fourneaux qu’il y a 50 ans.

Et il semble que beaucoup de femmes trouvent ces hommes particulièrement sexy.

On trouve deux types de gastrosexuels. D’abord ceux qui voient l’art culinaire qui peut impressionner et surtout séduire les filles. Vous savez, la bouffe et le sexe ! L’autre tendance, ce sont les hommes qui veulent cuisiner pour leur propre plaisir, prouver qu’ils peuvent le faire, et le faire bien. Comme s’ils relevaient un challenge ! Et tant mieux si cela permet en plus de séduire la belle rencontrée quelques heures plus tôt.

Finalement, gastrosexuel, c’est complètement nous tout cela… Il ne reste plus qu’à passer à l’action !

Bonne tambouille à tous.

 

Le Quinqua

Bonjour. N'ayez crainte, Quinqua n'est pas un mot barbare ou dangereux. C'est juste ma façon, pour moi qui ait plus de 50 ans, de revendiquer une autre manière d'être, ma quinquattitude. Je suis même un quinqua célibataire et du coup, obligé de faire ma tambouille tout seul. Ce que je vous propose ici, c'est de partager quelques recettes simples à réaliser pour arrêter de manger des plats surgelés, des pizzas et autres sandwiches. Certaines recettes seront idéales pour un bon plateau télé, d'autres pourront être partagées à deux… On peut être célibataire sans pour autant passer toutes ses soirées seul… je vous invite enfin à faire comme moi, cuisiner comme bon vous semble, loin des contraintes des sites de cuisines tradi avec en maître mot : plaisir ! A bientôt…. PS : j'adore la cuisine asiatique alors on en parlera souvent...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *